Si ce mond' va mal
Frederic Mignot//

 

 C'est mon dernier bal Renaud

 

C'est si moche que l'oseille
Muselle les journaux,
Et que les gens voient rien
Ça me laiss' sur le cul.
Y a des millions de clampins
Que la téloch' ensorcelle.
Tout est étudié pour
Qu'ils occup' pas la rue.
Du coup ça fait un bail
Qu'ils vont plus questionner
Ni secouer les canailles
Pour qui ils ont voté.

Si ce mond' va mal.
C'est qu'il faut virer
Le grand capital
Et tirer un trait.

On est vraiment des ânes,
On s'est fait arnaquer
Par l'ordre libéral
Et la loi du marché.
Malgré Marx et Engels
On s'est fait ramener
Au "chacun pour sa gueule"
Qu'on devrait prohiber.
On s'est bien fait niquer,
Tous pays confondus
(Les dictatur' de gauche c'est pas le rêv' non plus).

Si ce mond' va mal.
C'est qu'il faut virer
Le grand capital
Et tirer un trait.

Avide et concentrée,
La hyène financière
Ne veut pas nous payer.
"Le travail est trop cher."
Continuant à profiter
Tant qu'on se rebell' pas
Et donnant ordre aux condés
De taper dans l'tas
Si on os' se pointer
En mass' sous leurs fenêtres
Et qu'on s'met à gueuler pour réclamer leurs têtes.

Si ce mond' va mal.
C'est qu'il faut virer
Le grand capital
Et tirer un trait.

Il y a un' band' de mecs
Cupid' et affairist'
Qui nous exploit' à mort
Depuis la nuit des temps.
Ils sont maqués avec
Des banquiers, des jurist,
Leurs fidèles alliés
Soumis et complaisants.
Ces vraies sangsues s'accrochent,
Pompant l'argent qui coule,
Elles remplissent leurs poches
Et méprisent les foules.

Si ce mond' va mal.
C'est qu'il faut virer
Le grand capital
Et tirer un trait.

Et ces politicards,
Crapules sans nom,
A n'en pas douter
Nous prenn' pour des brèles.
Ceux qui tir' les ficelles dans leur intérêt
Pilotent ces merdeux et prenn' les décisions.
Et si ça dégénérait en grève générale,
Il la réprimeraient de manière brutale.

Si ce mond' va mal.
C'est qu'il faut virer
Le grand capital
Et tirer un trait.

Si rien ne vous alarme
C'est que vous êtes cons.
Ce sont de vrais gangsters
Dans les ministères.
Si on réagit pas
On est bientôt mort.
Il faut les virer,
Les foutre dehors.
Dans la vie les p'tits gars
Y a pas à tortiller
Rien n'est plus dangereux
Que de s' faire exploiter.

Si ce mond' va mal.
C'est qu'il faut virer
Le grand capital
Et tirer un trait.

Ce sont des trous d'balles
Qu'en méritraient une.
Qu'ils se fassent la malle
Et qu'ils rend' la thune !


Renaud

         Odes & Parodies