Renaud


PAR MORGANE GIULIANI PUBLIÉ LE 18/04/2016 .

2016 voit le retour en grâce de Renaud.

À bientôt 63 ans, le chanteur qui n'a jamais eu la langue dans sa poche revient avec son 16e disque studio, qui porte son nom, disponible depuis le 8 avril. Il s'agit de son premier album de chansons inédites depuis Rouge Sang, sorti en 2006. Après des années à se battre contre ses démons, Renaud remonte peu à peu la pente, aidé par son public, qui ne lui a jamais fait défaut. Rien que dans sa première semaine de ventes, Toujours debout s'est écoulé à plus de 280.000 exemplaires. Un record. L'artiste s'est confié dans#LeDriveRTL2.

Un soutien indéfectible de ses fans

Renaud est très reconnaissant du soutien que lui apporte son public, depuis ses débuts, dans les années 1970. L'amour de ses fans ? Il le trouve "gratifiant, et surtout, gênant, car j'aimerais le rendre sur scène et dans les chansons, pas en radio ni en télé, dit-il dans #LeDriveRTL2. Sur scène, je reçois tellement d'amour et j'aimerais le rendre, mais je n'arrive pas à rendre plus d'un millième de ce qu'ils me donnent. Quand ils sont 7.000 comme des fous, que mes concerts sont comme des grandes messes, des communions fraternelles, ça m'embarrasse un petit peu, et en même temps, ça me fait vivre, ça me met en joie, ça me rassure." Ça tombe bien, Renaud se lancera dans une grande tournée de 50 dates à partir du 1er octobre 2016.

"J'ai tellement de témoignages qui me disent que je fais partie du patrimoine, que mes chansons sont intemporelles, raconte Renaud dans #LeDriveRTL2. D'abord, ça me touche infiniment. Mais de mon côté, il ne m'arrive pas de me regarder dans la glace et de me dire 'Je suis un phénomène de société, je suis une icone.' Au contraire, j'ai plutôt tendance à avoir la gerbe quand je me regarde dans la glace." Cependant, c'est "d'abord" pour lui que Renaud a écrit ce nouveau disque. "Pour ma famille ensuite, mes proches, Lolita, ma fille, Malone, mon fils, Renan mon beau-fils, et puis pour mon public, qui m'a tellement soutenu, encouragé à remonter sur scène, à me remettre à écrire, énumère le chanteur. Pendant des années, ils défilaient dans mon restau parisien ou à Isle-sur-la-Sorgue, où j'ai vécu les 4 dernières années de ma vie. Ils sont venus m'apporter des témoignages du monde entier, ils faisaient 700, 800.000 bornes dans l'espoir de m'y trouver, mais je n'y suis plus qu'occasionnellement. Ils espéraient me serrer la main, me taper sur l'épaule. 'On a besoin de toi', me disaient-ils. De mes indignations, de mes révoltes, de mes chansons 'coups de pied dans la fourmillière', mais aussi de mes chansons d'amour, qui les consolent quand ils ont un chagrin d'amour."

Réconcilié avec la police

 Renaud a aussi renoué avec une partie de la population qui lui a longtemps été antipathique : la police. Il en parle dans la chanson J'ai embrassé un flic. Dans #LeDriveRTL2, il évoque "une belle réconciliation de fraternité" : "J'ai un infini respect pour eux, même si, dans le passé quand j'avais 20-25 ans, je m'amusais à leur lancer des pavés en chanson d'abord, et puis en mai 68, réellement." "Aujourd'hui, j'ai un regard différent sur la police, parce qu'ils sont différents. Ils sont applaudis quand ils font une intervention dans le cadre d'un attentat terroriste. Ils sont applaudis par la foule parce qu'ils sont toujours présents. Je ne vais pas jusqu'à les applaudir, mais il se trouve que j'ai pas mal de copains flics aujourd'hui. Ils ont changé, j'ai changé, j'ai évolué, j'ai pris 40 ans dans la gueule et je n'ai plus le même regard sur eux que j'avais à 20 ans."

A SUIVRE.....peut être !
http://www.rtl2.fr/culture

 

SUITE....

PAR MORGANE GIULIANI PUBLIÉ LE 19/04/2016 .

Toujours debout : c'est le titre touchant et plein de force que Renaud a choisi pour revenir sur le devant de la scène et promouvoir son nouvel album, qui porte son nom, sorti le 8 avril. Il s'agit de son 16e disque studio, et de son premier album de chansons inédites depuis Rouge Sang, sorti en 2006. À bientôt 63 ans, Renaud se livre sans concessions, après des années à se battre contre ses démons. Il parle toujours autant à son public : rien que dans sa première semaine de ventes, Renaud s'est écoulé à plus de 280.000 exemplaires. Un record. L'artiste s'est confié dans #LeDriveRTL2.

Avec ce nouveau disque, Renaud a voulu retourner au son qui a fait son succès. "Je voulais retrouver un peu le son de Mistral gagnant, de Laisse Béton, de Ma gonzesse, des arrangements assez dépouillés, explique le chanteur. Mais ce n'est pas de la musique légère. C'est légèrement orchestré, avec un accordéon, un piano, il y a très peu de guitare électrique, sauf dans le titre Toujours debout. C'est une volonté de revenir un peu aux sources." 

La chanson française d'aujourd'hui n'apporte pas grand chose (Renaud)

Renaud est considéré comme l'un des monuments de la chanson française, un genre qu'il écoute encore "beaucoup" : "Ça va de Bénabar en passant par Marc Lavoine, Julien Clerc, Robert Charlebois", énumère-t-il dans #LeDriveRTL2. Le chanteur reste aussi un inconditionnel de rock stars anglosaxonnes : " Sting, Dire Straits, Bruce Springsteen,  toujours en tête de liste, ex-aequo avec le Bob Dylan des années 65-75".

Par ailleurs, Renaud écoute aussi "beaucoup de musique classique : du Mozart, du Vivaldi, les Nocturnes de Chopin".

"J'écoute un peu la radio aussi. Je suis au courant de ce que nous apporte la chanson française aujourd'hui, c'est-à-dire pas grand chose."

 À presque 63 ans, Renaud n'a rien perdu de son mordant.

  Renaud