Sur COLONNA et les prisonniers p

  Sur COLONNA et les prisonniers politiques Corses !

 

 

 

Renaud : …Mais j’ai jamais été très tendre avec les autorités  judiciaires, policières, professorales, parentales

 

T&C : La preuve, le tee-shirt que vous portez aujourd’hui

Renaud : C’est une lutte contre l’injustice faite à un homme qui est en prison depuis 14 ans et qui est, à mes yeux, innocent. qui a été condamné avant même d’être jugé par Sarkozy en le traitant d’assassin,  Colonna est l’assassin du préfet Erignac. Et qui a eu un procès inique, trois procès, avec des jurés qui étaient tiré parmi la magistrature, des juges, des assesseurs au lieu d’avoir un jury populaire tiré au hasard.

 

T&C : Donc vous le pensez innocent ?

Renaud : Oui. J’en ai l’intime conviction !

 

T&C : Vous le rencontrez ?

Renaud : Je l’ai rencontré trois fois en prison. C’est un mec formidable, en plus !

 

T&C : Vous le connaissiez auparavant ?

Renaud : Depuis 3 ans, je fais partie de son Comité de soutien mais je l’avais jamais rencontré

Maintenant que je sais qu’il est à la prison d’Arles. C’est à quelques kilomètres de chez moi, à l’Isle  pour lui au mois, je lui rends visite régulièrement.

 

T&C : Qu’est-ce que vous vous dites ?

Renaud :  …et je vais chanter en prison  pour lui au mois de décembre !

 

T&C : Qu’est-ce vous évoquez avec lui ensemble ?

Renaud :   On parle de ses conditions d’incarcération. Je fais partie d’un mouvement politique Corse qui s’appelle Amnistia, pour  l’amnistie de tous les prisonniers politiques en Corse, il y en a 35.

Ce que l’Etat refuse de reconnaitre.

Comme dit Walls «  Y a pas de prisonniers politiques en France ! »

En France non, mais en Corse, oui !

Ils sont déplacés sur le continent, de la  prison sur le continent pour bien  punir les familles, leur faire dépenser   beaucoup d’ argent.

Alors je les finance pour aller rendre visite à leurs frères, leurs fils, leurs pères, en prison en Normandie, en Bretagne , dans le Nord  de la France , à  Lyon.

Alors que la législation française obligerait qu’ils soient incarcérés dans la ville où ils habitent, en Corse.

..../...

 

 

 

AU MOINS UN : Morandini.

 

 

 



Renaud