Le Retour de Germaine

 Par FABRIXE69

D' après Germaine de Renaud

 

 

 

 

 

Germaine a cinquante ans, et  rev'nait de  Katmandou

A acheté un troquet avec son copain ripoux

Un p'tit truand notoire qu'a fait dix ans d'Sainjon

Pour une sombre histoire de trafic de bistrot

Tous les soirs d'la semaine dans sa p'tite sans joie,

Elle sert des ballons d'rouge, des bières et des vodkas

A de jeunes Rémistes, des chômeurs , des zonards

Et un  beau guitariste qu'est accro au Ricard

 

 

Germaine, Germaine elle rêvait d' faire d'la chanson

Monter sur une scène, gueuler des tas de " Je t'aime!"

Puis gagner du pognon,( oh, oh )

Germaine, Germaine c'qu'elle voulait c'était chanter

Faire un paquet d'oseilles pour s'offrir une bicoque

Là bas à Saint Tropez !

 

 

Un jour la brave Germaine a une bonne émotion,

Elle a vu son pote Renaud  à la télévision.

Il chantait des chansons, était devenu connu

Moi j'vous jure, les amis, elle  est resté sur l'cul.

Parfois qu'en elle y pense, l' en a les larmes aux yeux

Pas à cause de la chance, mais elle en  veut un peu.

Pas à cause de l'argent mais d'la célébrité

Mais il connait Drucker, elle peut pas l'digérer.

 

 

 

Germaine, Germaine dans sa peau .physique prolos

Elle a bien des problèmes vu qu'elle fait de l'emphysème

Et qu'elle pèse cent kilos (oh oh )

Germaine, Germaine alors elle pense à Renaud

Dans sa piaule au huitième, il lui dit des "Je t'aime!"

Elle l'avait dans la peau.

 

 

 

Parfois avec son mec il l'a dit vont se marier,

Puis acheter un troquet là bas à Saint Tropez.

Y a qu'son pote Renaud ce sera un habitué

Il fera du pédalo, buvant du thé glacé.

Que la vie sera belle, ils seront d'vrais pachas

Le pied en éventail devant un rhum-coca

Elle ira au sauna, elle fera d'la thalasso

C'est qu'avec  Jean-Claude Jean (?)  elle perdra des kilos

 

 

 

Germaine, Germaine Ah la belle vie qu'elle aura,

Tous les jours au soleil(e), avec une bouteille

Le showbiz sera là !

Germaine, Germaine tout l'gratin l'a r'connaitra

Elle passera chez Drucker(e), chez Foucault chez Fogiel(e)

Et puis peut être dans Voilà !

 

Renaud

Odes & Parodies