Lettre ouverte à Manu

 

Par Yann Lambiel 

 

Manu - Renaud

 

 

 

"Eh Manu rentre chez toi, y a des larmes plein ta bière,

Tu sais ça changera pas, y z'ont gagné la guerre.

Ils ont l'ordre et la loi pour tout t'faire avaler,

Te faire marcher au pas. Toi tu peux bien crever.

J'dis pas qu'il faut être sage, mais faut bien l'avouer,

sous les pavés la plage c'est pas prêt d'arriver.

 

Eh déconne pas Manu, ça n'en vaut pas la peine,

dix bagnoles de foutues, c'est quarante flics qui r'viennent

 

Tu veux tout faire péter, leur mettre sur la gueule,

Foutr' le feu pour crier, mais tu t'retrouves tout seul.

Les autres y comprennent pas, tu leur bousilles leur tire,

Un voyou, un sans-droits, c'est c'que tu leur inspires.

Tout ce qu'ils veulent c'est bouffer, rentrer dans leur taudis,

bien peinard pour r'garder, leur Tsar Académy

 

Eh déconne pas Manu, ça n'en vaut pas la peine,

dix bagnoles de foutues, c'est des tas d'cons qui r'viennent

 

Je sais, les vrais voyous sont pas ceux que l'on pense,

les vrais ils font leur trou, à la tête de la France.

Faut dire qu'ça fait un bail qu'ils tiennent les commandes,

c'est eux la vraie racaille, les énarques et leur bande.

Que tu brûles des bagnoles, ils s'en foutent les salauds,

si ça s'trouve ils rigolent, actionnaires chez Renault.

 

Eh déconne pas Manu, ça n'en vaut pas la peine,

ta vie qui est foutue, ils s'en tapent la bedaine

 

Sarko les dit dangereuses, vos ptites bandes de banlieue,

il s'la joue vertueuse, lui qui y a foutu le feu.

Il dit, y a des meneurs, faut passer au karcher,

tous ces blacks, tous ces beurs, les ratons et leurs frères,

Faut dire que c't'empafé, d'Sarkozy vient d'Neuilly

là-bas on est élevés au régime de Vichy.

 

Eh déconne pas Manu, ça n'en vaut pas la peine,

dix bagnoles de foutues, c'est quat'cent flics qui r'viennent

 

Eh déconne pas Manu, c'est eux qui ont la haine

mille bagnoles de foutues, c'est l'retour de Le Pen

......c'est l'retour de Le Pen"

 

 

Renaud

Odes & Parodie