Les Clodos

(par Yann Ormeaux)

Les Bobos (Renaud)
 

http://www.youtube.com/watch?v=z4bfShIx2Bc


On les appelle clochards de merde
Ou bien clodos pour les intimes,
Dans les chansons de Renaud l’bohême
On les retrouves à chaque rime,
Ils sont une bien vieille classe,
Plus proche des pauvres que des prolos,
Souvent bourré, et pas très classe
Je vais vous en dressé le tableau
Ils n’ont rien sur eux mais c’est déjà ça.
Mais nous faire chier c’est leur boulot,
A la radio, dans les média c’est de la faute à Borloo

Les clodos, les clodos
Les clodos, les clodos

Il vivent dans les pauv’ quartiers,
Et nous font chier toute la journée,
Nous demande quelques euros,
Dans la rue ou dan le métro.
Avachis sur leurs journaux,
De Paris ou bien à Bordeaux,
Ils sont des clochards par intérim,
Avec un salaire sans boulot.
Pour gagner quelques centimes
En raquetant tous les bobos,
Même en hiver on voit qu’ils triment,
Pour du gin ou une Malboro.

Les clodos, les clodos
Les clodos, les clodos

Ils lisent les tracts d’la CGT,
De Laguiller, Besancenot,
Après les pauvres employés,
Qui défendent leurs idéo.
Ils aiment les bières et les pétards,
Pour partager entre copains,
Passe leurs vacances au pied de la gare,
En espérant un petit coup de main.
Ils n’ont jamais eu la télé,
La TNT c’est pour les PD,
Ne parlons pas de Canal+,
C’est bon pour un bourge comme Fabius.

Les clodos, les clodos
Les clodos, les clodos

Ils écoutent leur pauv’ radio,
Soit RFM toute la journée,
Ou bien encore Fun Radio,
Et forcement RMC.
Ils haïssent Ruquier sans savoir,
Que Ruquier veut que les aider,
Eric, Ramzy, ou bien Bigard,
Même si ils ont honte de les faire chier.
Ils s’en foutent de la politique,
Ils passent leurs vies dans les bistrots,
Histoire de boire un petit whisky,
Et d’avoir un endroit au chaud.

Les clodos, les clodos
Les clodos, les clodos

La femme se fringue chez Emmaüs,
Et l’homme a des prix chez Netto,
Pour les chapeaux toujours dans les puces,
S’nourrir dans les poubelles, j’dis bravo.
Ils fréquentent les ivrognes,
Asso pour clodos, les vieux bistrots,
Boivent une bouteille de bourgogne,
En écoutant leur p’tite radio.
Ma plume est un peu assassine,
Pour des gens que je n’aime pas trop,
Par certains cotés, j’imagine…
Qu’ils boivent de temps en temps de l’eau.

Les clodos, les clodos
Les clodos, les clodos

……
http://www.youtube.com/watch?v=z4bfShIx2Bc

 

        Renaud

Odes & Parodies