Les cantons
Auteur de la chanson originale: Renaud
Titre original: Laisse Béton
Goguettier et texte de la goguette: Stan

 


On n’est ni tranquille ni peinard
A cause des élections
Journalistes et politicards
Comment’nt les sondages à foison
Tout l’ monde attend cette échéance
En se demandant en substance

Pass’ra t-y, pass’ra pas
Je n’ sais pas
A oui, pour sûr que ça spécule
Tous les partis font des calculs
S’ra-t-on d’vant ou derrière Marine
Va savoir, j’ai b’soin d’aspirine

Y a pas, elle déclenche les passions
L’élection des cantons

Qui s’ra élu à Vienne ?
Qui pass’ra à Vitrolles ?
Qui vot’ra à Compiègne ?
Quel suspense ma parole.

Oui c’est fou comme les cantonales
Donnent lieu à discussion
On s’invective, on s’ parle mal
Tell’ment elle est forte la pression
Ca y est, c’est le compte à rebours
On attend impatient ce jour

Si y avait des surprises
On balise
Encore un r’portage en Corrèze
Où la gauche est ach’ment balèze
Depuis qu’il a fait Weight Watchers
Hollande séduit les électeurs

On risque de voir ce champion
Elu dans son canton.

Tout semble jouer à Tulle
C’est serré à Lannion
Si la Haute Loire bascule
C’est la révolution.

On est tous complèt’ment fébrile
Ca nous tient en haleine
Est-ce que le fils de Kim Jong Il
Sera élu dans les Hauts d’ Seine
Plus le jour du scrutin approche
Plus on a la pétoche

J’ai les nerfs, mon p’tit pote
En compote
Bien sûr, tous les regards obliquent
De l’autre côté de l’Atlantique
DSK qui en fait des tonnes
L’emport’ra-t-il à Washington

Viv’ment la fin des élections
Qu’on n’ parle plus d’ nos cantons

Que d’viendra la Haute-Vienne ?
La droite prendra-t-elle Lyon ?
La gauche sera en veine
Si y a de l’abstention.

La morale de cette pauvre histoire
C'est de savoir c’ qui va s’ passer
Après le 27 mars au soir
De quoi pourra bien-t-on parler ?
C’est sûr qu’on n’a pas vraiment d’ chances
Qu’y ait pas d’autr’s échéances
Y aurait bien celle du président
Mais là, il reste encore du temps.

 

Renaud

Odes & Parodies