« Trois instits »

Par Yannick C

D’après « Les 3 matelots’ Renaud

https://youtu.be/VZELAbwOcTk?list=PL7WohRJzd5SQFDP66Oyb2icRTZ9rayKp1

 

 

Moi, je vais vous conter l’histoire

De trois fonctionnaires au hasard

Dans l’Education nationale

Qui part en vrille et qui va mal

Qui fait du mal à nos moutards

(Qui fait du mal à nos moutards)

 

Le premier de ces fonctionnaires

Etait injuste, était sévère

N’était là que pour les vacances

Juste pour remplir sa pitance

Pressé de partir prendre l’air

(Pressé de partir prendre l’air)

Se foutait bien de ses élèves

Et voulait toujours être en grève

Cherchait toujours une raison

D’être payé à la maison

A jouer à Adam et Eve

(A jouer à Adam et Eve)

 A qu’elle est triste

L’histoire des trois instits

Presque aussi triste

Que l’savoir qui nous quitte.

 

Le deuxième de ces professeurs

Avait au fond de lui un cœur

Aurait aimé au moins un peu

Que ses élèves soient  sérieux

Prêts à tout apprendre par cœur

(Prêts à tout apprendre par cœur)

Aurait voulu que tout se fasse

Que tout seul, tout se mette en place

Avoir des élèves formatés

Toujours prêts à l’écouter

Que jamais aucun ne se lasse

(Que jamais aucun ne se lasse)

A fini par  se détourner

De ses envies, de ses idées

Abandonne sa vocation

Dans les abîmes les plus profonds

Et a rejoint le premier

(Et a rejoint le premier)

Ah qu’elle est sombre

L’histoire des trois instits

En plus elle sombre

Avec le Titanic.

 

Le troisième de ces personnages

Contre les deux autres surnage

Il se fait rare dans les écoles

Mais pour moi, il est une idole

Et il rend tous les enfants sages

(Et il rend tous les enfants sages)

La vocation à fleur de peau

Et la patience sous le chapeau

Il a compris face aux moutons

Tout ce qu’était l’éducation.

L’est content d’aller au boulot

(L’est content d’aller au boulot)

Un peu délaissé par ses pairs

Voudrait revenir en arrière

Quand être instit autrefois

Etait une profession de foi

Pas seulement une bannière

(Pas seulement une bannière)

Ah qu’elle est moche

L’histoire des trois instits

Y a que l’troisième

Qui a l‘emploi qu’il mérite

 

La morale de cette chanson

C’est que si t’aimes filles et garçons

Que t’es prêt à quelques efforts

Sans toujours dire qu’ils ont tort

Elle est pour toi cette profession

(Elle est pour toi cette profession)

Et si parfois tu as du mal

Dis-toi bien que c’est normal

Mais essaie donc de les comprendre

Donne leur envie d’apprendre

Et tu verras que c’est génial

(Et tu verras que c’est génial)

 

Mais si tu   te crois au dessus

Et que tu ne penses qu’à ton cul

Si tes élèves sont un moyen

De pouvoir manger à ta faim

Ne retourne plus au bahut

(Ne retourne plus au bahut)

Renaud

Odes & Parodies