L’ hécatombe du fan de Renaud

Sur l’air de : « Hécatombe » de G. Brassens

 

Notes

 G.Brassens, fan de Renaud, chante " L'hécatombe du fan de Renaud" en direct du "Bistrot préféré quelque part dans les cieux."
Vidéo montage pour la déconne: Loïc ETIENNE
Musique : Georges BRASSENS
Paroles:
-Georges BRASSENS pour quelques phrases et mots par çi par là.
-Renaud SECHAN pour les couplets de 2, 3 et la moitié de 4, changé de "je" en "il" par Loïc >>>>En Blanc
-Sophie86 pour l'autre moitié du couplet 4     >>>>En Noir
-Loïc ETIENNE pour les couplets 1,5,6, et,7>>>> En Gris
Interprété par : Loïc ETIENNE

 

Au concert de Briv’-la-gaillarde,
Pour voir son chanteur énervant,
Quelques milliers de voix braillardes
Seront emportées par ses chants (Séchan)
A pied, à cheval, en voiture,
Ses fanatiques bien inspirés,
Vinrent pour tenter à coup sûr
De chanter, et d’s’émerveiller.



Or, sous tous les cieux, sans vergogne
D'puis qu'les portables se multiplient
Qu'on l' flashe avec des téléphones
Des numériques un peu pourris
Il n'a  plus les concerts à la bonne

Pour tout dire  il n'a plus trop envie
De s'croire chaque soir sur un podium
Top-modèle pour paparazzis


Il
comprend quand-même que ça nous tente
C'est rare les mecs aussi sexy
Et si sa voix est déb... XXX
Ses cravates sont plutôt jolies
Ses ch'mises blanches à la B.H.L
Ses Tiag's toujours aussi pourries
Font craquer les mecs, les donzelles

Qui rêvent d'une  belle photo de Lui...



Avoir sa tronche au mur d'nos piaules
À défaut d'l'avoir dans nos lits
Ça peut procurer à nous les drôles
Des fantasmes pour toute la nuit.

Oui mais l'Idole est décrépite
Elle a passé cinquante-cinq ans
Faut pas qu'ell' se prenne pour Brad Pitt
On en rigole, évidemment.



Envoyant ce brave « pas mort »
Etre à deux doigts de se barrer,
Nous les fans qu’est ce qu’on l’adore,
On est prêt à tout arrêter.
Je parle évidemment de tous nos flashes,
Car ça l’énerve apparemment,
Et malgré tout son « beau panache »
Je n’veux pas qu’il me la foute dedans.


Même si les plus grasses de ses fans,
Ouvrent leurs corsages dilatés,
J’ne crois pas que ce « super man »
Serait cap’ de tous les nicker.
Il tombe, tombe, tombe, tombe
Et se relève de temps en temps
Pour pouvoir honorer sa blonde
Et nous faire de jolis enfants.


Jugeant enfin que leur idole
Avait eu son content de flashs
Ses fans fous, comme un épagneul
Courant après l’troupeau de vaches
Ses fans fous, à peine si j’ose
Le dire, tellement c’est bas
Lui auraient même sucé les choses
Par bonheur il n’en avait pas.
Lui auraient même sucé les choses
Par bonheur il n’en avait pas……




L'hécatombe du fan de Renaud
 

 



 Petit commentaire de  Renaud :le 20/05/2007 à 04 :47 :04
-Sinon Loïc, trop PTDR ta fin de Hécatombe...
 

Renaud