(d'après “Baston !” de Renaud Séchan)
 

 


Le corps emmitouflé dans son gilet pare-balles
Angelus flippe à mort, son pote s’est fait plomber
Il accuse l’Empereur et la fatalité
Et c’fumier de mutos qu’a pas l’air amical
Mais à force de buter ces bâtards de xénos
Des sales orks qu’ont les bras gros comme ses cuisses
Des eldars ou des tytys qu’ont bouffé ses bastos
Sur qu’il a pas fini d’en voir, des choses tristes
Y rêvait d’un ennemi qui crèverait facilement
Qui pourrait pas l’tuer mais qui s’débattrait quand même
Qu’il aurait pu voir agoniser lentement
‘L’a une envie de vomir qui gonfle comme un œdème

 

 

Alors ce soir, sur Cadia
Avec tout son barda
Il ira à la guerre, la guerre
Comme le macchab’ va au cimetière
Il ira à la guerre, la guerre
Tirera des balles, tuera des blairs
C’est moche la guerre, ouais ça c’est clair !

 

1

 

Le corps serré dans son armure carapace
Angelus flippe a mort, y vient de prendre quatre jours
L’commissaire lui a dit qu’il manquait de bravoure
Ce trou duc’ mérite bien qu’on lui r’décore la face
C’est qu’il s’était promis avant d’être de la quille
Que l’sergent-instructeur finirait en béquilles
Comme c’foutu colonel qui les laisse pas tranquilles
Et tous ces cons de gradés qui aiment pas les bidasses
Y rêvait d’une armée où on serait peinard
Où t’es pas obligé de te lever tôt
Où tu butes pour le fun, pour la beauté de l’art
Y paraît qu’ça existe, dans l’empire Tau
 

 

 

Alors ce soir, sur Tallarn
Avec deux-trois frères d’armes
Il ira à la guerre, la guerre
Comme le macchab’ va au cimetière
Il ira à la guerre, la guerre
Tirera des balles, tuera des blairs
C’est moche la guerre, ouais ça c’est clair !

Les poings serrés au fond des poches de l’uniforme
Angelus flippe à mort sur l’monde qu’il colonise
Dans la jungle vierge que la Garde a conquise
Où ils ont buté plein de bestiaux difformes
Y voudrait retrouver les plaines d’sa planète natale
Où l’herbe verte est tranquille et veut pas te bouffer
Où la nature et les plantes sont un brin moins brutales
Mais cent années-lumière, faut même pas en rêver
‘L’imagine un Emp’reur qu’il faudrait pas subir
Avec moins d'inquisiteurs et d’écclésiastiques
Pour pas d’venir comme eux y voudrait pas vieillir,
Et pour jamais vieillir faut r’joindre les chaotiques


Alors ce soir, sur Cadia
Avec tout son barda
Il ira à la guerre, la guerre
Comme le macchab’ va au cimetière
Il ira à la guerre, la guerre
Tirera des balles, tuera des blairs
C’est moche la guerre, ouais ça c’est clair !

 

 D'après Alexis K.V . - - - > Voir son site


 

Renaud

Odes & Parodies